Pour les femmes c’est différent?

Une espérance de vie différente

La retraite des femmes est généralement plus longue que celle des hommes. Une femme de 67 ans en 2015 vivrait, selon des études actuarielles récentes, jusqu’à 88,5 ans. À un âge donné, l’espérance de vie n’est pas la même selon le sexe. En effet, les femmes vivent plus longtemps que les hommes. Il est donc important que les femmes d’aujourd’hui épargnent le plus tôt possible.

Les inégalités subsistent

D’une génération à l’autre, la situation économique et les conditions de vie des femmes se sont améliorées. Au Canada, le modèle traditionnel de la femme au foyer est vraiment chose du passé. Dans 80 % des familles biparentales d’aujourd’hui, les deux conjoints travaillent. Les femmes contribuent donc de plus en plus à des fonds de retraite, à des REER et elles cotisent également en grand nombre au Régime des rentes du Québec.

Cependant, celles qui ont de jeunes enfants arrêtent souvent de travailler pour une certaine période de temps, ou bien elles travaillent à temps partiel.  Cette réalité de la conciliation travail-famille peut aussi faire en sorte que les femmes ne cotisent pas autant à des régimes complémentaires de retraite.

Les femmes et les REER

En matière de REER, on peut aussi constater des différences marquées entre les hommes et les femmes. Si les salaires que touchent les femmes sont en général plus bas que les salaires que gagnent les hommes, on sentira aussi l’impact sur les contributions au REER. La somme que l’on peut consacrer à l’abri de l’impôt dans un REER dépend de votre revenu gagné. La règle de base est assez simple.  Vous pouvez contribuer jusqu’à 18 % du revenu gagné l’année précédente, jusqu’à concurrence d’un maximum établi en 2018 à 26 230 $. Le maximum admissible est par ailleurs réduit si vous contribuez déjà à un régime complémentaire de retraite chez votre employeur.

Évidemment, le revenu d’une personne influe sur sa capacité à cotiser à un REER et les femmes ont souvent des revenus inférieurs à ceux des hommes.

Avec des économies planifiées au chapitre des REER, la qualité de vie des femmes québécoises retraitées pourrait s’améliorer…

Les jeunes femmes d’aujourd’hui, les enfants et la famille.

Malgré les congés parentaux et l’accès à des services de garde, le coût de la vie ne cesse d’augmenter. Épargner en vue de la retraite pour les jeunes femmes est encore une préoccupation lointaine. De plus, lorsqu’une femme décide de s’éloigner du marché du travail pour consacrer plusieurs mois et même plusieurs années à sa famille, son niveau de cotisation au Régime des rentes du Québec ou à un régime complémentaire de retraite diminue forcément.

L’important, c’est la planification…

Étant donné les particularités de la « retraite au féminin », les femmes ont vraiment intérêt à planifier tôt durant leur vie active pour assurer leur sécurité financière à la retraite. Vous-même, avez-vous déjà pris le temps de faire le calcul de vos besoins financiers futurs? Pourquoi ne pas commencer dès maintenant à faire différents calculs et scénarios avec les outils simples de simulation qui vous sont offerts?

Quelques conseils pratiques

Commencer à épargner le plus tôt possible : C’est important de commencer à épargner dès son premier emploi. Le temps joue en votre faveur. Une femme qui cotise à un REER à 25 ans, en investissant 100 $ par mois, aura à l’âge de 65 ans plus de 150 000 $ (taux d’intérêt de 5 %) dans son compte.

Contribuer de façon régulière : Même si cela demande un effort, il est important de contribuer à votre épargne-retraite chaque année ou même chaque mois. Prévoyez une somme dans votre BUDGET mensuel et demandez à votre institution financière de retirer le montant par prélèvement automatique. Souscrivez à un REER par retenue sur le salaire, lorsqu’offert dans votre milieu de travail et épargnez plus facilement pour votre retraite en profitant de la récupération immédiate des avantages fiscaux.

Diversifier ses placements : Avez-vous déjà établi votre profil d’investisseur qui tient compte de vos besoins et de vos objectifs? Êtes-vous une femme prudente en matière de finances personnelles ou êtes-vous prête à prendre certains risques pour obtenir un meilleur rendement? Avec un investissement diversifié, on ne met pas tous ses œufs dans le même panier.

S’occuper de ses finances personnelles : Prenez le temps de comprendre l’évolution de votre situation financière et certaines règles de base en matière de placement et de retraite. Après tout, c’est votre avenir et votre argent. Un planificateur financier peut vous aider à faire de bons choix qui tiennent compte de vos objectifs personnels et financiers.

Pour en savoir plus…

Le site Internet de Retraite Québec – Planifier sa retraite c’est rassurant
Le site Internet de Retraite Québec – Capsules Flash Retraite
Le site Internet de Question Retraite – Grille de calcul budgétaire et Calculateur d’épargne

Le site Internet de l’AMF– Votre profil d’investisseur